Auteur : Jean-Maxime St-Hilaire

Une savonnerie de Rougemont s’illustre pendant la pandémie !

Lise Tanguay, propriétaire d’Aurélie Savonnerie Artisanale.

Aurélie Savonnerie Artisanale a développé une expertise pour traverser les crises ! Après avoir ouvert ses portes en 1998, tout juste après la crise du verglas, la savonnerie a su innover pour tirer avantage des opportunités d’affaires que la pandémie de Covid-19 a créées. Lise Tanguay, propriétaire de la savonnerie Aurélie, nous raconte son année 2020, exceptionnelle dans tous les sens du terme.

L’épopée du gel désinfectant

Tout débute au début du printemps, lorsque la Covid-19 frappe aux portes du Québec. La province connait une pénurie de gel désinfectant. « C’est à ce moment que plusieurs personnes autour de moi m’ont demandé si je pouvais produire du gel désinfectant à la savonnerie », nous dit Lise Tanguay, « Puisque j’avais déjà tous les ingrédients en stock, le lendemain j’avais produit mon premier lot ! » À partir de là, la demande a été exponentielle.

Autant les résidents de la région que des gens de l’extérieur se sont précipités à la savonnerie pour mettre la main sur le produit, les commandes en ligne ont explosées et plusieurs entreprises ont passé des commandes. C’est tout d’abord le Dépanneur Rougemont qui a commandé du gel désinfectant pour le vendre sur ses étalages. Ensuite, ce sont les Home Hardware de Marieville et de la région de Montréal qui ont contacté Lise Tanguay pour commander d’immenses quantités de désinfectant. « Nos gels désinfectants ont été tellement populaires qu’ils se sont retrouvés partout au Québec, de la Montérégie au Bas-du-Fleuve, et même jusqu’à Toronto ! »

Une fois qu’on essaie le gel désinfectant d’Aurélie Savonnerie Artisanale, on ne veut plus en utiliser un autre ! Tous ceux qui en ont acheté reconnaissent que c’est un gel de qualité qui ne crée aucune réaction désagréable sur la peau, comme rendre les mains rouges par exemple. « Plusieurs entreprises nous en achètent encore aujourd’hui parce que leurs employés ne veulent pas utiliser un autre désinfectant que le nôtre », raconte la propriétaire de la savonnerie. En plus, il s’agit d’un produit local fabriqué entièrement à Rougemont.

L’engouement pour l’achat local

Les succès de la savonnerie lors de la première vague de Covid-19 lui ont ouvert énormément de nouveaux marchés. La savonnerie est maintenant le fournisseur de produits de soin et de massage pour plusieurs entreprises québécoises. La savonnerie Aurélie produit aussi des savons et des déodorants pour des marques privées qui souhaitent offrir des produits locaux à leurs clients.

Cet engouement renouvelé pour l’achat local est également vrai chez les consommateurs ! En 2020, près de 80 % des clients de la savonnerie étaient des visiteurs provenant de l’extérieur de la région de Rougemont. Ces nouveaux clients étaient tous impressionnés par l’offre exceptionnelle de produits en boutique : « Les gens pensent que puisqu’on est une savonnerie, on ne fait que du savon pour le corps et les mains », affirme Lise Tanguay, « alors que dans les faits, on produit sur place des savons pour laver les légumes, des relaxants musculaires, des sels pour combattre le rhume, des produits pour bébé, des déodorants naturels et bien plus ! » Les clients peuvent même se procurer, en boutique seulement, des « kits » et des ingrédients pour pouvoir fabriquer eux-mêmes des bombes de bain, des savons et des crèmes à la maison.

Une leçon de résilience

Lorsqu’on demande à Lise Tanguay si elle a un conseil à donner aux entrepreneurs québécois à la suite de son expérience, elle nous répond sans hésiter : « Oser innover et foncer ». C’est exactement ce qu’a fait Aurélie Savonnerie artisanale durant la pandémie, alors qu’elle a su faire preuve de résilience en « se revirant sur un 10 cennes » (comme le dit l’expression consacrée) pour offrir rapidement un produit en forte demande. Cette résilience a permis à la savonnerie de prospérer à travers la crise pour en ressortir plus forte aujourd’hui.

Abonnez-vous à notre infolettre

Notre adresse

Rougemont (Québec)
61, chemin de Marieville
J0L 1M0

Rougemont est reconnue Capitale de la Pomme depuis de nombreuses années. Elle est d’ailleurs d’une beauté remarquable lorsque ses milliers de pommiers sont en fleurs au mois de mai. À l’automne, ce sont ses pommes qui attirent tous les regards!