Juillet, c’est le temps de venir cueillir la camerise

Publié le
02/07/2021
par Michel Dumais

Avec ses saveurs de cassis, de framboise et de bleuet, la camerise, un superfruit, connaît depuis quelques années un engouement sans pareil. Et pour encore une semaine, vous devez venir faire provision de ce petit fruit qui possède de nombreuses vertus anti oxydantes. En autocueillette ou en panier, combinez une balade dans la région de Rougemont à une visite au Verger Cammia, la terre promise de la camerise.

La camerise ? Si vous êtes amateur de petits fruits, la camerise saura prendre sa place au côté des fraises, framboises et bleuets. Souvent comparée au bleuet en raison de sa forme allongée, la camerise possède un goût unique et recherché. Certains y décèlent même un soupçon de mûre, de nectarine, de prune et de rhubarbe. En bouche, la camerise fond littéralement sous la langue. Facile à cueillir, on peut en faire des réserves pour de nombreux mois grâce à la congélation. 

Panier camerise

Un fruit bio

Mais bien que la camerise pousse à l’état naturel dans les régions plus nordiques des forêts boréales d’Asie, d’Europe et d’Amérique du Nord, ce n’est qu’à partir des années 2000 que ce fruit au goût unique fut implanté dans des zones tempérées. Dont à Rougemont. Particulièrement résistant aux insectes et parasites en tout genre, la camerise, et particulièrement le cultivar Aurora que nous avons planté sur nos terres, est le candidat idéal pour la culture sans pesticide, nous affirme Arianne Hébert, la jeune et sympathique copropriétaire des Vergers Cammia.

De plus, « la camerise a une teneur élevée en antioxydants, en vitamines A et C et en fibres. Elle est aussi une source de manganèse, potassium, magnésium et cuivre. De plus, la camerise aurait l’une des concentrations les plus élevées en anthocyanines parmi les fruits. Ces dernières sont des composantes de la famille des polyphénols reconnus pour la prévention de plusieurs maladies chroniques, certaines formes de cancer, de maladies cardiovasculaires et neurodégénératives » nous explique le nutritionniste Hubert Cormier sur son site.

fruit camerise

Un fruit apprécié en cuisine

En confiture, en dessert, pour accompagner un saumon ou tout simplement dans un cocktail bien frais, la camerise se marie à de nombreux plats et rehausse le goût de ceux-ci avec ses saveurs subtiles et complexes. Selon Arianne Hébert, « Les gens découvrent depuis peu le goût franc et complexe de la camerise en cuisine. » Et ils y reviennent. Titillez Google avec les mots « camerise » et « recettes » et vous découvrirez un univers culinaire incomparable. Gageons que vous surprendrez vos invités lors de votre prochain souper à la maison. 

La camerise, une culture encore jeune.

 Ce n’est que depuis 2017 qu’Arianne Hébert et Rick Favreau, boursiers de la relève agricole de la MRC de Rouville, exploitent des terres où pousse la camerise. « Nous en sommes à notre seconde année de commercialisation de la camerise et déjà, cette année, notre production est optimale. Et les aléas de la température ne nous ont pas nui, au contraire. Il y a peu de fruits rustiques et résistants comme la camerise. C’est pourquoi nous nous passons de pesticide afin d’offrir au consommateur un fruit nature. »

champ camerise

Rien de plus facile à cueillir

L’autocueillette de la camerise ne demande ni muscles ni dos d’athlète. Rien de plus facile pour la famille qui veut découvrir ce fruit venu des régions nordiques. Il n’y a qu’à passer les doigts le long de la tige et hop ! Dans le panier. Seul « inconvénient » déclare en riant Arianne Hébert, « il faut s’attendre à avoir les doigts bleus en fin de journée ».

Il va de soi que l’on peut s’en procurer aussi en panier. Au frigo, il faut la manger dans les sept jours suivant la cueillette. Sinon, de nous expliquer Arianne Hébert, « il est aussi simple de congeler la camerise que les framboises. Même pas besoin de les laver avant congélation. »

autocueillette camerise

Arianne et Rick vous attendent ce week-end au Verger Cammia au 1265 La Grande-Caroline, à Rougemont. Dépêchez-vous de venir, ce week-end et la semaine prochaine au plus tard, car les camérisiers auront bientôt terminé de nous donner leurs fruits.

Abonnez-vous à notre infolettre

Notre adresse

Rougemont (Québec)
61, chemin de Marieville
J0L 1M0

Rougemont est reconnue Capitale de la Pomme depuis de nombreuses années. Elle est d’ailleurs d’une beauté remarquable lorsque ses milliers de pommiers sont en fleurs au mois de mai. À l’automne, ce sont ses pommes qui attirent tous les regards!