La Cidrerie Michel Jodoin : offrir des plaisirs aux Québécois en 2020

Publié le
15/12/2020
par Valérie Lesage
Michel Jodoin

Marchand de bonheur, c’est ce qu’est devenu Michel Jodoin en 2020, plus que jamais auparavant. Alors que l’été s’annonçait incertain sans le tourisme extérieur, sa cidrerie de Rougemont a battu des records d’achalandage — et probablement aussi de plaisirs!

« Des fois, des gens venaient me remercier en pleurant. Nous leur donnions l’occasion de sortir de leur 4 ½ à Montréal et de vivre un moment de plein air avec les enfants. Ils étaient tellement contents de bouger et de respirer de l’air pur ! Je me souviendrai toujours de ça », dit le président de la cidrerie qui porte son nom et qui représente la quatrième génération de pomiculteurs de la famille Jodoin.

De la dégustation à l’accompagnement personnalisé

Déclarée service essentiel dès le début de la pandémie, l’entreprise a poursuivi ses activités sans relâche toute l’année. Si les dégustations habituelles ont dû être interrompues par moments, la visite des vergers et des sentiers vers la montagne a toujours été accessible au public. Et en prenant l’air, les clients se sont arrêtés à la boutique pour prolonger le plaisir en bouche.

« On a séduit une nouvelle clientèle. Comme on ne pouvait pas toujours faire les dégustations, on a accompagné les gens pour leur faire découvrir nos produits. On leur a expliqué en profondeur, on les a conseillés, on a proposé des accompagnements, on les a aidés à choisir. C’est une belle formule qu’on va poursuivre », souligne l’entrepreneur, qui s’est attelé à la tâche sept jours sur sept pour s’assurer de faire vivre une expérience mémorable à ses clients.

2020 : une année exceptionnelle en tout point

Habituellement, près du quart des visiteurs de la Cidrerie Michel Jodoin proviennent de l’extérieur du Québec, soit de l’Asie, de l’Europe et des États-Unis. Comme les frontières canadiennes ont été fermées, beaucoup d’incertitude a régné. L’appel du premier ministre François Legault à l’achat local a porté ses fruits : les Québécois se sont rués vers Rougemont, où se trouvent assez de cidreries et de vignobles pour occuper une belle journée à en faire la tournée. « Monsieur Legault a fait une belle job en encourageant l’achat local et j’espère que cela aura des suites pour qu’on découvre tout ce qui se fait de beau et de bon chez les artisans », souligne M. Jodoin.

2020 aura finalement été une très bonne année, bien que remplie de grands défis. À commencer par l’ouverture d’une nouvelle boutique en mars, alors que les restrictions sanitaires débutaient, puis la mise en place d’un site web transactionnel, à partir duquel le cidre voyage désormais partout en province. Par-dessus tout cela, il a fallu imaginer une nouvelle salle de dégustation hors boutique pour gagner de l’espace d’accueil. Maintenant située dans la salle de vieillissement, où sont gardés les spiritueux et les barils, c’est un concept qui restera, parce qu’il procure sa touche de magie.

Entre les masques et les visières, les dégustations permises et puis stoppées, Michel Jodoin a dû s’adapter constamment, avec la peur de ne pas pouvoir accueillir tous les travailleurs étrangers spécialisés dont il a besoin dans les vergers. « Ça m’a tiré de l’énergie cette adaptation constante, mais nous avons eu des clients très respectueux », dit celui qui a voulu constamment se rendre accessible pour être à leur écoute et bien accompagner sa belle équipe.

Le regard tourné vers l’avenir

L’incertitude persistera pendant une partie de 2021 et la capacité d’adaptation de la cidrerie sera à nouveau mise à l’épreuve devant des mesures sanitaires changeantes. Par contre, l’équipe de la cidrerie Michel Jodoin garde à cœur d’offrir ses saveurs et le plaisir des découvertes, en dégustation et en évasion. Ses 3,6 km de sentiers sont accessibles en raquettes ou à pied l’hiver. Pour consulter les horaires et tarifs, c’est ici.

Abonnez-vous à notre infolettre

Notre adresse

Rougemont (Québec)
61, chemin de Marieville
J0L 1M0

Rougemont est reconnue Capitale de la Pomme depuis de nombreuses années. Elle est d’ailleurs d’une beauté remarquable lorsque ses milliers de pommiers sont en fleurs au mois de mai. À l’automne, ce sont ses pommes qui attirent tous les regards!